Saint-Valentin : le tri, une véritable histoire d'amour !
actualité du 09 février 2021

La Saint-Valentin approche à grands pas, et cette année, les couples seront nombreux à la célébrer chez eux. A cette occasion, les équipes de Citeo ont interrogé le lien entre situation amoureuse et habitudes de tri : être en couple favorise-t-il le geste tri, que les français placent en tête des leviers pour une consommation responsable ? L'amour et le tri, ça marche ? On vous répond !

... sont des trieurs systématiques. Pour rappel, un Français sur deux est trieur systématique, ce qui freine considérablement, la performance du recyclage en France.

... sont des trieurs réguliers. Pour rappel, 89% des français en moyenne trient régulièrement.

Pourquoi les femmes trient-elles plus que les hommes ?

Un écart de seulement 4 points distingue les femmes des hommes, qui trient davantage que ces messieurs. On ne peut pas conclure pour autant que les femmes aient par nature une appétence plus forte pour le tri : il n'y a pas de facteur isolé prédictif du geste de tri (sexe, CSP, région...) mais plutôt un ensemble de facteurs, qui corrélés, conditionnent ce geste. Ainsi, les femmes, statistiquement plus souvent en charge des tâches domestiques et de l'éducation des enfants, sont potentiellement plus exposées au sujet de la gestion des déchets...

Alors, retenons plutôt que le faible écart entre les hommes et les femmes est une illustration de la forte adhésion des français au geste de tri et leur reconnaissance de sa valeur environnementale. 

Comment explique-t-on le fait que les parents trient davantage ?

Les jeunes parents sont souvent débordés dans leur quotidien par l'arrivée d'un enfant à la maison. Mais un enfant, c'est aussi le sentiment d'une responsabilité plus forte, l'envie de protéger leur avenir et l'environnement dans lequel ils vivront. Les parents ont à coeur de transmettre les bons gestes à leurs enfants, et ceux-ci les découvrent également à l'école. ClubCiteo, accompagne les parents et professeurs pour les aider à développer l'éco-citoyenneté des enfants en offrant à tous les relais pédagogiques, les méthodes, contenus et supports conçus pour animer des séquences pédagogiques sur l'environnement, pour ouvrir un échange avec les enfants, les accompagner dans leurs découvertes et leurs réflexions sans être dans l'injonction ou la seule transmission par mimétisme. Sur la plateforme, après inscription gratuite à la newsletter, chacun peut avoir accès à des contenus éducatifs et ludiques, réalisés en partenariat avec des experts de la biodiversité, des scientifiques, etc.

Le tri, ça occupe quand on se retrouve seul une fois que les enfants ont quitté le nid ?

En France, les meilleurs trieurs systématiques sont les plus de 55 ans, habitant dans une maison individuelle. Le rapport au temps, la place disponible et un accès facilité à un dispositif de tri sont des facteurs explicatifs de cette performance. Les parents sans enfant à la maison ont souvent plus d'espace et une routine quotidienne souvent bien installée qui joue en faveur de la fréquence du geste de tri !

Les couples sans enfants en oublient de faire le tri ?

A chaque mode de vie, son mode de tri ! Un couple sans enfant est plus suceptible d'avoir une vie tournée vers l'extérieur, les sorties, loisirs... ou tout simplement une organisation avec moins de rituels car moins de contraintes.

En tout cas, une chose est certaine : se mettre en couple avec quelqu'un qui trie c'est l'assurance d'être converti en trieur !

Pas de dispute !

A trier, à jeter ? En cas de doute, l'appli Guide du tri de Citeo aura le dernier mot en vous aidant à faire le bon geste.